L'adolescence

Il me dit que mes seins sont jolis, polis comme des cailloux sous la pluie. Moi, je les ai toujours cachés sous de longs habits car là est ma féminité, mon intime, cette nue perfection. Comme mes yeux, mes deux seins jouent de leurs symétries, s’agitent sous l’envie. Moi qui n’avais jamais espéré qu’une main experte les toucherait, me voici transportée par le geste aguerri d’un amoureux transi. Longtemps je me suis demandée pourquoi cette étrange anatomie… depuis hier, j’ai compris…
Marie-Laure Hubert-Nasser

Commentaires sur L'adolescence

    être soi

    Il y a l'esthétique, il y a l'éthique.
    Toutes deux se découvrent soi, en soie.
    C'est comme une "Rencontre du Troisième Type"
    (Spielberg).
    Comme un renard dans mon jardin de ville.
    Chacun reçoit le regard inattendu,
    chacun est observé par l'autre comme un "étranger".
    C'est ce regard qui enfin, te renvoie à toi,
    et non à l'idée fausse que tu t'es fabriquée de toi.
    Fraction de seconde, une éternité.
    Tu es toi, tu te découvres belle.
    Ne l'oublie pas.

    Posté par percedoux, 21 août 2012 à 15:32 | | Répondre
Poster un commentaire
Nouveau commentaire

Expo Cité Mondiale de Bordeaux - 9 au 11 déc 2006 : 28 photos

Envoyé par : nkaid
Permalien

DiaporamaDiaporama